PSYCHOMOTRICITE RELATIONNELLE

Le psychomotricien s'inscrit dans une démarche globale qui s'adresse à l'être considéré comme unique, différencié et reconnu dans son chemin de vie. Le psychomotricien favorise l'intégration des fonctions motrices, émotionnelles, cognitives et symboliques de la personne. Il considère le corps et plus particulièrement la mise en action tonique et corporelle, comme le fondement de la consturction psychique. A partir de son engagement corporel et du dialogue tonico-émotionnel avec son patient, le psychomoticien s'emploie, par des compétences techniques et relationnelles, à construire avec lui des expériences corporelles qui lui permettent d'instaurer ou de restaurer le lien entre le somatiqueet le psychique.

 

 

Champs d'action

 

La stimulation psychomotrice et sensori-motrice dans les interactions précoces

Les troubles psychomoteurs liés au retard d'acquisition motrice ou neuromotrice (troubles de la maturation et de la régulation tonique et posturale,...)

Les troubles psychomoteurs liés aux troubles de structuration (troubles du schéma corporel, de la latéralité, de l'organisation spatio-temporelle,...)

Les dysharmonies psychomotrices

Les troubles tonico-émotionnels (manque de confiance et d'estime de soi)

Les désordres liés à l'inhibition psychomotrice, à l'instabilité psychomotrice

Les troubles du comportement ou de la personnalité

Les troubles de la représentation du corps, d'origine psychique ou physique (image du corps)

Les troubles psychomoteurs liés aux assuétudes, aux détériorations post-traumatiques, au vieillissement, aux maladies

Les déficiences intellectuelles, sensorielles, motrices ou psychiques

Enfants ayant un TDA, enfant hyperkinétique, difficulté relationnelle, enfant vivant un mal être

 

"Extrait du profil professionnel du psychomotricien UPBPF"